Cheffe Nina Métayer

- Cheffe Pâtissière
- Sacrée “Chef Pâtissier de l’Année 2016” par le Magazine Le Chef
- Élue “Chef Pâtissier de l’Année 2017” par le Guide Gault & Millau

Elle n’a que 32 ans, et pourtant… la Cheffe Nina Métayer est déjà une référence en matière de pâtisserie haut de gamme ! Ayant additionné les expériences dans les plus grandes maisons et collectionné les distinctions comme le titre deChef Pâtissier de l’Année” à deux reprises, elle a de quoi être fière de son parcours. Mais c’est la tête sur les épaules, les yeux rieurs et le sourire toujours scotché aux lèvres qu’elle partage sa passion avec une profonde humilité et un enthousiasme contagieux. 

L’univers culinaire de Nina Métayer

Si elle excelle aujourd’hui en tant que Cheffe Pâtissière, Nina Métayer n’avait pourtant jamais pensé en faire une carrière : 

“Quand j’étais petite, j’adorais faire des gâteaux pour ma famille, mes amis pour partager un moment de pure gourmandise et juste faire plaisir aux gens. Mais pas du tout dans l’optique d’en faire un métier.”

La Cheffe Pâtissière Nina Métayer en cuisine

Contre toute attente, ce n’est donc pas pour la pâtisserie que Nina est d’abord prise de passion, mais pour la boulangerie, discipline qu’elle découvre lors d’une année d’échange scolaire au Mexique. De retour à La Rochelle, sa ville natale, elle décroche son Bac littéraire puis son CAP Boulangerie, désireuse d’ouvrir un jour sa propre entreprise à l’étranger. Rien d’étonnant donc à ce qu’elle s’envole immédiatement pour l’Australie et plus précisément Melbourne, dans la Boulangerie-Pâtisserie French Fantasy où elle s’initie à la pâtisserie de boutique. Poursuivant son périple à Dunsborough, Darwin et Port Douglas, elle se familiarise également avec la pâtisserie de restaurant. Là-bas, c’est le déclic. Nina prend conscience que les arts sucrés lui offrent une grande diversité de création et lui permettent d’exprimer davantage sa personnalité. 

“J’avais envie de me former, d’élargir mes compétences, de développer ma créativité et de réaliser moi-même tous ces beaux gâteaux que je voyais sortir des labos et que je voyais vendre en magasin. “

Nina Métayer, Cheffe Pâtissière

En 2010, elle rentre en France avec pour objectif d’intégrer une formation en pâtisserie dans la prestigieuse École Ferrandi Paris. Un an plus tard, son CAP Pâtisserie en poche (dont elle ressort par ailleurs Major de promotion), la jeune femme commence sa carrière en beauté puisque le premier établissement qui l’accueille n’est autre que Le Meurice, palace parisien dirigé à l’époque par le Chef Yannick Alléno. Pendant 2 ans, elle y apprend véritablement la pâtisserie aux côtés du Chef Pâtissier Camille Lesecq qu’elle considère aujourd’hui comme son “Papa de la pâtisserie” : 

“Pour moi c’est vraiment un Chef exceptionnel et très avant-gardiste. Il m’a appris à travailler sur le ressenti, les émotions. Et de là, ça m’a ouvert un champ incroyable de possibilités en pâtisserie. Je me suis dit, c’est ça que j’aime”.

D’abord commis puis Cheffe de partie au Meurice, c’est en tant que Cheffe Pâtissière qu’elle intègre, en 2013, la brigade d’Amandine Chaignot au Raphaël*****. Elle y gère 5 points de vente et a carte blanche pour créer l’ensemble des desserts du restaurant gastronomique. C’est là que naît son premier dessert signature : l’Île flottante exotique.  

L'île flottante exotique, dessert signature de Nina Métayer

En parallèle, la jeune cheffe hyperactive en quête de challenges se lance dans le concours télévisé “Qui sera le prochain Grand Pâtissier” sur France 2, dont elle décrochera la 3ème place du podium. Le talent de Nina commence véritablement à faire du bruit dans la profession. À tel point que le Chef Jean-François Piège lui-même fait appel à elle en 2015 pour la création des desserts de son Grand Restaurant. Après seulement 6 mois de travail, l’établissement gastronomique parisien décroche 2 étoiles au Guide Michelin

De là, les récompenses s’enchaînent pour Nina qui est élue “Chef Pâtissier de l’Année 2016” par le Magazine Le Chef puis “Chef Pâtissier de l’Année 2017” par le Guide Gault et Millau. Entre temps, elle rejoint le groupe franco-russe Café Pouchkine en tant que “Cheffe des créations sucrées à l’international”. Elle y aiguise son style avec des pâtisseries légères, précises et poétiques comportant une subtile touche de gourmandise comme sa bûche Matriochka composée de 5 poupées russes mangue coco ou mangue mandarine. 

Bûches Matriocka par Nina Métayer

Très sollicitée, Nina Métayer sillonne le monde entier pour dispenser des Masterclass, intégrer le jury de concours prestigieux ou encore participer à des émissions de télévision comme Le Meilleur Pâtissier. Puis vient le moment pour Nina de voler de ses propres ailes. En 2019, elle se lance dans l’entreprenariat avec l’ouverture de 3 boulangeries-pâtisseries à Londres au sein du Mercato Metropolino et une boutique près d’Oxford Street. Aux côtés de ses deux sœurs et avec le soutien de son mari, elle a pour objectif de défendre au maximum ses convictions. C’est pourquoi elle travaille toujours dans le respect de la nature et des saisons et utilise de bons produits issus d’une agriculture plus responsable comme le beurre AOP Charentes-Poitou dont elle est l’Ambassadrice : 

Je suis originaire de cette région donc ça fait partie de mon histoire et ça fait partie de mes pâtisseries. Je trouve qu’il y a un sens à tout ça et c’est important de donner du sens quand on fait de la pâtisserie.

Nina Métayer en plein show culinaire pour les Conseillers Guy Demarle

Son prochain défi ? Participer au 27ème Concours des Meilleurs Ouvriers de France en 2021 et tenter de devenir la première femme Meilleur Ouvrier de France en Pâtisserie Confiserie. L’occasion de réaliser son rêve en approfondissant toutes les techniques de cet art gourmand, mais aussi de valoriser la féminité dans la pâtisserie qui reste très masculine. Car si le fait d’être une femme pour évoluer dans le milieu de la gastronomie peut être un désavantage pour certains, Nina en a véritablement fait une force

“C'est vrai qu'en cuisine, une femme doit encore plus montrer qu'elle est crédible, légitime. Mais personnellement, j'en ai fait un moteur. Cela m'a poussé à mettre les bouchées doubles et j'ai progressé deux fois plus vite. Il faut que les femmes se fassent confiance et prennent le pouvoir de leur vie”.

L’autre conviction de Nina, c’est bien sûr de transmettre son savoir-faire et partager sa passion auprès d’un maximum de personnes. Pour ce faire, la Marraine du Centre Européen de Formation met toutes ses connaissances au service des entreprises dans le cadre de missions de conseil, participe à des événements professionnels comme le Liveshow Guy Demarle organisé en août 2020 à destination des Conseillers et présenté par le célèbre animateur Jean-Philippe Doux

Nina Métayer et Jean-Philippe Doux lors du Liveshow Guy Demarle !

Elle dévoile aussi ses secrets à travers des vidéos disponibles sur sa chaîne YouTube qu’elle réalise avec son mari, professionnel de l’audiovisuel. 

Envie de découvrir la pâtisserie de la Cheffe Nina Métayer où le goût est à la fois vecteur d’émotion, de plaisir et de partage ? Rendez-vous en Atelier Culinaire Guy Demarle pour découvrir la  magnifique recette de Bûche Mangue Coco Mandarine créée par Nina Métayer exclusivement pour Guy Demarle ! 

Bûche mangue coco mandarine par Nina Métayer

 

Retrouvez également Nina Métayer sur son site et sur les réseaux sociaux :

Son site : https://ninametayer.com/ 

Facebook : https://www.facebook.com/ninametayerpatisserie/

Instagram : https://www.instagram.com/ninametayer/

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCQwts3PcDWufuC-qrxI09dg

Twitter : https://twitter.com/ninametayer

 

Ces personnalités pourraient
vous intéresser…

Chef Philippe Conticini
Faut-il encore le présenter ? Cuisinier hors pair et pâtissier de génie récompensé à maintes reprises, le Chef Philippe Conticini a fait de la gastronomie française et internationale son terrain de jeu. Un jeu de saveurs qu’il exécute avec générosité et précision depuis plus de 30 ans, pour le plus grand plaisir des gourmands en quête de sensations régressives. Avant-gardiste, résolument moderne, ce véritable palais absolu a voué sa carrière au travail du goût ainsi qu’à
Chef Benjamin Collombat
Très tôt dans l’enfance, Benjamin Collombat se découvre deux passions à première vue incompatibles : la cuisine et l’astronomie. Pourquoi choisir entre ces deux disciplines ? Fort de sa formation à l’école hôtelière de Nice et de ses expériences en France et à l’étranger auprès des grands Philippe Da Silva, Yves Thuriès ou Guy Martin, le jeune Chef a réussi le challenge de décrocher les étoiles pour les mettre dans l’assiette. C’est avec son restaurant Côté Rue, à
Chef Cyril Rouquet-Prévost
Pour Cyril Rouquet-Prévost, la cuisine a toujours été une affaire de coeur. C’est d’ailleurs tout petit, auprès de sa mère, qu’il prend ses premières leçons et réalise ses premières recettes. Il aura pourtant fallu de nombreuses années avant qu’il ne décide d’en faire véritablement son métier. Alors qu’il mène une carrière prometteuse de cadre manager dans la distribution depuis p

Je recherche...

A votre écoute, c'est parti !